Infos chrétiennes

Témoignage: emportée par la COVID-19, Dieu l’a ramenée a la vie avec un message pour l’Eglise.

Posté le 06/05/2020
Christ Avec Moi Ministries


Je suis  mariée, et mère d’un enfant. Je vis en Europe et je travaille dans le milieu hospitalier. Le 9 Mars, je me suis réveillée comme tout le monde, je suis allée au travail dans le département d’endoscopie. En cette période de pandémie de Covid-19, nous avons beaucoup de patients. 

Le médecin m’a demandé d’aller aux soins intensifs pour procéder ả une fibroscopie  pulmonaire. J’ai demandé au médecin si la patiente avait passé le test de Covid-19.  Elle m’a réprimandée  que nous voyions le virus partout. J’ai redemandé la raison pourquoi la patiente était en isolement, elle a dit que la patiente ả la pneumonie, mais aussi une autre bactérie.

On a fini l’examen dans la chambre de la patiente et je suis  retournée pour stériliser le matériel.  

Deux jours plus tard, le 11 mars 2020, j’ai commencé ả avoir des courbatures. J’ai pris rendez-vous chez mon médecin. Après consultation, Il a dit que je n’avais rien.  Mais moi, j’avais mal à la tête,  ả la gorge avec une  toux. .  Il m’a donné trois jours de repos médical.

La nuit du 12 au 13 mars2020, je me sentais mal, je ne respirais pas bien, j ai failli appeler l’ambulance la nuit cependant j’ai laissé pour attendre le matin. 

Le matin du 13 mars 2020, je pouvais à peine prendre mon bain, presque pas de force pour m’habiller.  Mon petit frère de Paris a appelé, je n’arrivais pas ả parler, tellement essoufflée. Mon petit frère a remarqué que je n’allais pas du tout bien. J’ai ouvert la fenêtre pour avoir de l’air.  
Il a raccroché et il a contacté mon fils pour venir me prendre et m’emmener ả l’hôpital. Mon fils est médecin interne en cardiologie  en dehors de la ville, il a conduit à une grande  vitesse.

Arrivés ả l hôpital, mon fils m’a déposée ả l’entrée pour chercher une place de stationnement. Je suis tombée et  je me suis évanouie.  Ils ont mesuré le taux d’oxygène sanguin et j’étais ả 68% (la normale est 98%)

Dès qu’ils ont remarqué celả, on m’a emmenée au scanner.  J’avais les poumons atteints avec la pneumonie de Covid-19 (les deux poumons). On m’a donné directement un antibiotique. On a fait aussi le test nasal de COVID-19. J’ai testé positif et j’ai commencé le Plaquenil (hydroxychloroquine)

Mon fils a emmené la Bible qu’il a remis  ả une infirmière car il ne pouvait entrer. On se moquait : Pense-t-elle que ceci la guérira ?  Mon fils a dit: » Nous sommes chrétiens et ma mère  lit cette Bible  tous les jours- mettez-la sur sa tête. »

Il n y’avait plus de place aux soins intensifs alors j’étais placée  au service de  pré-soins. Je me suis sentie un peu mieux j ai dormi lả-bas. 
Le 14 mars, je suis restée au même service, car il n’y avait toujours pas de place aux soins intensifs pour la ventilation.

Le 15 mars 2020, je vois quelqu’un rentrer habillé  en tablier de médecin  et il m a interpellée par mon nom. Bonjour, je suis inspecteur de police. Où sont les médecins ?

Il avait dans ses mains un dossier. Il a demandé qui était le médecin responsable. Le médecin responsable était parti. 
On lui a présenté le médecin sous chef- 
Il a demandé pourquoi j'étais la bas, le médecin a repondu : « Elle attend une place. « 

Il a commencé ả écrire – il continuait ả écrire – Il souriait – le médecin a eu peur car l homme a posé trop de questions. Il a dit : « Elle doit sortir d’ ici »

 Je me demandais pourquoi Il souriait pendant que je souffrais. Il est parti en disant : » Tu sortiras d ici ! »

Le médecin a paniqué : « Qu’est ce que vous avez fait ? »  Comme mon fils est médecin interne en cardiologie, je leur ai dit de l’appeler. Mais ce n’était pas lui ni mon frère qui ont contacté la police. 

Le sous chef responsable du service a appelé le responsable. Et le même jour, on m’a mis sous ventilation, ils avaient libéré un lit. Mes poumons ne tenaient plus par eux-mêmes.

 On m’avait anesthésié et intubé pour la ventilation. Après c’était un trou noir. Je suis restée lả bas trois semaines. 
L’esprit de mort venait me chercher. Quand la pompe sonnait, je regardais mais il n’y avait plus personne autour de moi, les gens mourraient. 

Dans mon esprit. je priais : « Souviens-toi de moi : Je balayais l’église, tes enfants trouvé ta maison propre. Je chantais ả la chorale. Toute la charge sera laissée au pasteur seul ?

Mes larmes coulaient et je sentais quelqu’un les essuyer. 

Après 14 jours, comme mes poumons ne répondaient toujours pas, certains médecins ont  décidé de débrancher le ventilateur. SI mon cœur s’arrêtait, de ne pas me réanimer tout de suite. Les autres disaient de me donner encore la chance

J’ai vu alors Un homme venir, je n’ai pas vu son visage. Il m’a pris la main, on a commencé à marcher. On partait, on partait et je pleurais.  J’ai dit : TU M’EMMENES OU ? » 

 Il y avait un grand trou noir. Des hommes habillaient en moine avec des yeux de feu. Ils parlaient une langue que je n’ai pas discernée. L’homme a dit : » Regardes ! Ce sont les gens qui déversent le Covid 19 au monde. J’ai dit : » ils vont me voir –  I l a rigolé : Il a dit non, non ! »

 Nous avons continué et On a vu une autre salle, la salle brulait d’or avec une grande lumière, les gens avaient des yeux qui brillaient,  d’un coté, il y avait des gens comme des asiatiques – on était comme dans une amphithéâtre.
 Il y avait  deux portes – les gens étaient appelés seulement par le prénom, pas le nom de famille.

Quand on appelait les gens, je ne savais pas ce qu’on disait. Il y avait directement une porte qui s’ouvrait avec le feu. Les gens criaient fort. 
J’ai baissé la tête : » Mon Dieu, souviens-toi de moi ! »
Quand c’était mon tour, Je me suis levée et tout le monde a dit : » NON, RETOURNES » la porte s’est ouverte, je suis partie et  Je me suis réveillée. 
 J’ai regardé : » OU SUIS-JE ? » J’ai pleuré. 

Quand je me suis  rendormie, Le Seigneur est venu : 
MOI, JE M’APPELE COMPASSION,  
MOI, JE M’APPELE AMOUR, 
REGARDES COMMENT MON PEUPLE EST ENTRAIN DE MOURIR!  

Vous prenez des engagements, vous ne remplissez  pas.  
Vous me servez avec négligence,
 vous mentez, vous ne faites pas mon œuvre. 
 Vous êtes entrain de mentir.
 Regardes comment mon Peuple meurt, il est entrain d’aller en enfer.  
Il  a commencé ả me reprocher ce que j’ai fait.  Je pleurais, laisse-moi partir. Je ferai tout avec amour. J’ai commencé à me repentir à ses pieds. 

Vous mentez, vous dites que vous êtes des chrétiens ; 
vous mentez  en disant que vous me servez dans la vérité. 
 IL EST TEMPS  DE PARTIR – DITES LEURS QUE LE JUGMENT EST REEL. 
DITES LEUR QUE LE JUGEMENT EST REEL, TU L’AS VU

 C était le 21è jour, dans mes pleurs, j’ai toussé et le tube est sorti.  Les médecins ont dit : » On ne va rien faire!" 
L’infirmière ả côté a dit : » Qu’est ce que ce sale coup que tu veux nous faire ? » 

 Mon cœur s’était arrêté. On m a réanimée  pendant15 mins – j’avais vu  sur l’écran comment ca avait été aplati.

 Ils ont dit qu’ils ne vont pas me ventiler et mon cœur est revenu normal. Je respirais bien.

Ils ont dit ca va ? Oui. Dans mes deux mains, il’y avaient des fils noirs qu’on m avait mis dans chaque main.
 J’ai dit : «  Je suis chrétienne, qui m a mis ceci . ENlevez- les? 

 Je me suis demandée qu’elle porte j avais ouvert. Je priais dans mon for intérieur car je n’avais plus de voix.

L infirmière a dit : » On n’a pas fait ca. Elle a dit ; « Regarde ce qui sortait,  la pue qui sortait de tes poumons. Toute la nuit, j’ai respiré sans  ventilation, on m a juste mis l’oxygène

Le 6 Avril, on m’a donné une chambre-dans la chambre j ai réalisé que j étais morte- les médecins m appelaient Lazare, La ressuscitée. J’ai dit : » Je suis l ami de Jésus christ. 

J ai appelé la famille pour dire que je suis en chambre – de se repentir – j ai dit ả mon fils,  tu étais un enfant du cœur en emmenant la Bible, la science est la science mais Il faut que acceptes le Seigneur Jésus Christ. 

Je parlais de Jésus Christ ả tout le monde.  Je ne pouvais pas marcher – quand on m’appelait je parler de Jésus Christ.

Je me suis demandée qu’elle porte j avais ouvert.  J’ai donné ma dime, fidèle a mes actions de grâce.  Je balayais l’Eglise. 

J’avais quelques soucis avant ma situation mais j’avais parlé avec la servante de Dieu Pasteur Béatrice Maluma et j’avais réglé cela.

Mes bien-aimés, Il a un jugement de Dieu. Cette maladie est à cause du péché :

Nous prenons des engagements que nous ne respectons pas ;
 Nous venons ả l’église en retard, et quand nous voulons ;
  Nous vivons dans le péché ; 
Nous venons à l’église car nous avons besoin de quelque chose ;

 Nous dérangeons les serviteurs de Dieu mais, nous ne nous engageons pas pour  servir ;   
Nous sommes ả l église avec un pied dehors et un autre dedans ;
 Craignons Dieu et Servons le Seigneur. 

Je dis ả ma famille, ceux qui sont en conflit de se réconcilier. Je suis entrain de faire ce que le Seigneur m’a dit.

Je prie pour ceux qui sont encore ả l hôpital – je suis restée 32 jours ả l hôpital et je réapprends ả marcher avec les kinésithérapeutes ả la maison.  On m’a fait rentrer pour ne pas être contaminé par d’autres germes.

Le jugement est réel et la Bible dit : »Sortons du milieu d’eux ! Servons Dieu de tout notre cœur Avec intégrité

EXPLICATION DU TEMOIGNAGE AVEC REV DR JACQUES MALUMA
C’est émouvant d’entendre ce témoignage authentique. Qui montre que Dieu est Réel. Il nous parle aussi de la Miséricorde de Dieu. N’oublions pas qu’elle a insisté que le Jugement est réel. Je viens de faire l enseignement sur le Trône Blanc.

Nous vous avions dit que le Covid 19 est ả cause du jugement de Dieu- nous avons mis des journées de repentance pour que nos cœurs reviennent ả Dieu. 

Esaie 38 : 1-6 : 1 En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Esaïe, fils d'Amots, vint auprès de lui, et lui dit : Ainsi parle l'Eternel : Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus.
2 Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l'Eternel : 3 O Eternel ! souviens-toi que j'ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de coeur, et que j'ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ezéchias répandit d'abondantes larmes.
4 Puis la parole de l'Eternel fut adressée à Esaïe, en ces mots : 5 Va, et dis à Ezéchias : Ainsi parle l'Eternel, le Dieu de David, ton père : J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Voici, j'ajouterai à tes jours quinze années. 6 Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assyrie; je protégerai cette ville

Ce texte est exactement le témoignage de notre soeur- Elle a vu quelqu’un l’emmener devant le Trône de Dieu. Elle rappelait ả Dieu toutes ses œuvres

SOUVIENS-TOI DE MOI ! Je nettoie l’église, je chante.  Qui restera avec mon pasteur ? 

ELLE A DIT CE QUE DIEU NOUS REPROCHE : on ne respecte pas les engagements, nous mentons, on ne sert pas le seigneur comme Il demande,  on ne l’honore pas , on vient en retard,.. 

LE TEMOIGNAGE EST FORT ET NOUS INTERPERLLE
Que fais-tu pour le Seigneur- pourras-tu t’appuyer sur tes œuvres que tu fais pour Lui ?

Esaie 38 : 3 O Eternel ! Souviens-toi que j'ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j'ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ezéchias répandit d'abondantes larmes. »
Et Dieu a répondu ả notre maman : J’ai entendu ta prière et j ai vu tes larmes.

DIEU EST BON- UN DIEU D’AMOUR ET DE MISERICORDE. IL NE CHERCHE PAS LA MORT D UN PECHEUR – MAIS QU IL PUISSE SE REPENTIR ET REVENIR A LUI.

Soyons en paix avec tout le monde – réconcilions-nous avec la famille et les amis – pardonnons ! 
Autant que cela  dépende de vous,  soyons en paix.  Cherchons la paix et la sanctification

QUE CE NE SOIT PAS UN AUTRE TEMOIGNAGE QUI TE FAIT DU BIEN- MAIS QU IL NOUS EMMENE A CHANGER NOS HABITUDES 

Elle est réellement revenue ả la vie, ses poumons ne répondaient plus – son cœur partait- elle a été reanimée

PASTEUR BEATRICE MALUMA JOANNA : 

"JE SUIS EMUE PAR CE TEMOIGNAGE : Il nous pousse encore ả la repentance. Car Dieu ne veut pas nous perdre mais que nous puissions nous réveiller.

La repentance  n’est pas seulement la confession mais le changement complet de notre mentalité. Elle m a’ dit : « Elle entendait le cri quand les gens allaient dans le feu – ca m a traumatisée.
La repentance ne se fait pas au ciel – pas après la mort – elle est ả faire maintenant. Elle a eu la grâce de Dieu et est revenue pour donner le message.
Pendant que nous parlons, plusieurs vont dans le feu au séjour des morts. 
Quand le jugement tombe, tu rentres dans le Feu- c’est la fin !
 A son tour, on a acclamé car elle craint Dieu et sert avec humilité et Dieu lui a accordé sa grâce. 

ON DOIT CHANGER NOTRE NIVEAU DE LA REPENTANCE. QUE LE SAINT ESPRIT LUI-MEME NOUS AIDE. Pas une repentance superficielle mais sincère. qui t’amènera la miséricorde de Dieu.

Il nous a envoyé son Amour et sa Miséricorde. 

POURQUOI  NOUS AVONS LA JOURNEE DE REPENTANCE : pour échapper au jugement de Dieu. Seul la repentance est la porte de sortie."
Prenez  le temps d'expédier ce témoignage pour sauver des chrétiens du feu éternel. l'Eternel Dieu se souviendra de toi pour cet acte. Excellente journée en CHRIST-JESUS.