Notre Père : pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Posté le 29/06/2021
Christ Avec Moi Ministries


Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Luc 18:13

Nous commençons par reconnaître notre condition de pécheurs : nous revenons à lui, comme l’enfant prodigue et nous nous reconnaissons pécheurs, devant lui, comme le publicain. Notre demande commence par une confession où nous confessons en même temps notre misère et sa Miséricorde. Mais cette demande ne sera pas écoutée si nous n’avons pas d'abord satisfait une exigence : pardonner nous-mêmes à ceux qui nous ont offensés. La raison en est la suivante : ce flot de miséricorde ne peut pénétrer notre cœur tant que nous n’avons pas pardonné à ceux qui nous ont offensés. L’Amour, comme le Corps du Christ, est indivisible : nous ne pouvons pas aimer le Dieu que nous ne voyons pas si nous n’aimons pas le frère, la sœur, que nous voyons. Dans le refus de pardonner à nos frères et sœurs, notre cœur se referme, sa dureté le rend imperméable à l’amour miséricordieux du Père.


1